La chirurgie parodontale résectrice

Comme pour les chirurgies parodontales régénératrices, la chirurgie parodontale résectrice peut être indiquée après la phase de traitement non-chirurgical d'une parodontite. C'est lors de la séance de réévaluation que l'on décide de réaliser ou non ce type d'intervention.

Plateau chirurgie parodontale

La persistance de poches parodontales va empêcher le patient d'éliminer la plaque dentaire au niveau de l'attache gencive-dent. L'inflammation gingivale a, dès lors, de grandes chances de reprendre et donc d'enclencher une reprise de la destruction osseuse. Il faut donc « aménager les contours gingivaux » pour faciliter le nettoyage par le brossage de la jonction gencive-dent. C'est avec des interventions de chirurgie parodontale résectrice que le parodontiste va pouvoir repositionner chirurgicalement la gencive au niveau de l'os et ainsi éliminer les poches parodontales autour des dents. La jonction gencive-dent sera alors accessible au brossage. Le patient pourra, avec un brossage efficace, éviter la récidive de la parodontite.

Dans certains cas, il est possible d'envisager de reconstruire le parodonte détruit. Il est alors nécessaire de réaliser des chirurgies de régénération parodontale (page suivante).

Lorsqu'il n'y a plus de poches parodontales, la phase de maintenance parodontale peut commencer.


A lire également


Dernière mise à jour de cette page : le 26 décembre 2013