[Pro] A. actinomycetemcomitans, clone JP2 : épidémiologie et rôle dans le développement de la parodontite

Mémoire | D.U. Parodontie clinique Paris 5

 © ParoSphère

Résumé

Une bactérie, une maladie. Cette hypothèse, aujourd'hui dévoyée en parodontologie n'est peut-être pas tant éloignée de la réalité lorsque l'on s'intéresse au clone JP2 d'Aggregatibacter actinomycetemcomitans.

En effet, comment et pourquoi l'acquisition de ce clone hautement leucotoxique peut-elle engendrer, quasiment à coup sûr, une maladie parodontale destructrice chez un hôte spécifique sans toutefois affirmer qu'il est le seul responsable?

L'origine ethnique de l'individu semble être un critère essentiel à l'infection par JP2, cependant cela ne paraît pas suffisant. L'existence d'une fenêtre temporelle de contamination dans l'enfance, associée à des habitudes comportementales considérées à risque permettent d'identifier la population cible.

Pourrait-on développer un moyen de détection de routine préventif de ce clone, utilisable au cours d'une période sensible chez une population spécifique, sachant que celui-ci est peu, voire qu’il n’est pas retrouvé chez l'adulte?


Lire le mémoire

Auteur

Docteur Olivier Samtmann


Mémoire soutenu publiquement le 27 novembre 2012.


Mots clés : Aggregatibacter actinomycetemcomitans, JP2, parodontite agressive.



Téléchargez la version pdf


A propos de facteurs de risque



Si vous aimez, partagez cette page