Grossesse et gencive

© anna - Fotolia.com

 

 

 

 

Les changements hormonaux qu'une femme subit durant sa vie (puberté, cycle menstruel, grossesse, ménopause) peuvent favoriser l'apparition de maladies parodontales. Par ailleurs, il semble que les maladies parodontales puissent affecter le cours de la grossesse.

 


La grossesse altère le parodonte

Pendant la grossesse, le placenta produit de nombreuses hormones, dont les œstrogènes et les progestérones. La concentration de ces hormones augmente considérablement dans le sang et dans la salive. Ces variations hormonales parviennent à fragiliser les tissus qui soutiennent les dents, provoquant ainsi leur « déchaussement » :

  • en altérant la qualité de la gencive, qui agit normalement comme une barrière contre la pénétration de bactéries dans l'organisme,
  • en diminuant l'efficacité du système de défense immunitaire de l'organisme face aux bactéries,
  • en augmentant la réaction inflammatoire de la gencive (rougeur et saignements) en réponse aux bactéries présentes sur les surfaces dentaires. Cette réaction inflammatoire trop importante participe à la destruction de l'os qui soutient les dents.

Cependant, pour qu'une gingivite ou une parodontite se déclare, les seules modifications hormonales ne suffisent pas. D'autres facteurs doivent être présents, notamment la présence de bactéries en trop grand nombre. Il est donc particulièrement recommandé à la femme enceinte de faire des soins de détartrage fréquents et d'avoir une très bonne hygiène bucco-dentaire (brossage minutieux et nettoyage interdentaire trois fois par jour).


La parodontite pourrait perturber la grossesse

À la fin des années 80, certains auteurs ont commencé à penser que les gingivites et les maladies parodontales pouvaient favoriser les naissances prématurées, entraînant souvent de graves problèmes de santé chez les nouveau-nés.
Lorsque la gencive est inflammatoire, de grandes quantités de bactéries passent régulièrement de la bouche vers la circulation sanguine générale. Ces bactéries pourraient traverser le placenta et donner une impulsion inflammatoire suffisante pour provoquer le début des contractions utérines. Même si, aujourd'hui encore, les mécanismes ne sont pas complètement connus, nous ne pouvons qu'encourager toutes les femmes enceintes à être très vigilantes quant à leur santé bucco-dentaire.


Références bibliographiques

  • Straub B, Audra P. Grossesse et maladies parodontales. Actualités Pharmaceutiques. 2007;460:40-2.
  • Offenbacher S, Jared HL, O'Reilly PG, Wells SR, Salvy GE, Lawrence HP. Potential pathogenic mechanisms of periodontitis associated pregnancy complications. Ann Periodontol. 1998;3(1):233-50.

Dernière mise à jour de cette page : le 27 juin 2017