La péri-implantite

La péri-implantite est une maladie d'origine infectieuse qui détruit l'os soutenant les implants dentaires.

ParoSphère | La péri-implantite. Crédit photo : © viperagp et Sebastian Kaulitzki

Fréquence de la péri-implantite

Les péri-implantites sont plus fréquentes qu'on ne pouvait l'imaginer il y a quelques années, puisqu'elles touchent en moyenne 10% des implants dans les 5 à 10 ans suivant leur pose. Et comme une proportion non négligeable de personnes ont plusieurs implants dentaires, on estime la proportion d'individus touchés par une péri-implantite à 20%, ce qui revient à une personne sur cinq tout de même. 

 

En 2016, un questionnaire a été soumis à des parodontistes américains (USA). Les 280 parodontistes ayant répondu ont estimé qu'un implant sur dix était suffisamment atteint par une péri-implantite pour que sa dépose s'impose.

 

Enfin, il apparaît que 81% des personnes qui présentent une péri-implantite développent les premiers symptômes dans les 3 ans qui suivent la pose de la prothèse implantoportée.

 

Il est donc particulièrement important de faire suivre régulièrement ses implants par son dentiste.


Symptômes de la péri-implantite

La péri-implantite est assez discrète. Lorsqu'elle est présente, certains ressentent une gêne, d'autres une douleur. Mais pour la plupart, la péri-implantite est silencieuse.

 

Le mieux équipé pour diagnostiquer une péri-implantite reste votre dentiste. Avec une sonde à l'extrémité arrondie, il va essayer de se glisser entre la gencive et l'implant. Si un saignement apparaît, c'est qu'il y a une inflammation. Dans ce cas, cet examen clinique est complété par la prise d'une radiographie. Si une perte osseuse est visible autour de l'implant, la péri-implantite est confirmée.

Sonde en plastique pour le sondage péri-implantaire.
Sonde en plastique pour le sondage péri-implantaire.
ParoSphère | Radiographie. Crédit photo : © milosljubicic
Examen radiographique confirmant le diagnostic de péri-implantite.


Causes de la péri-implantite

La péri-implantite est causée par la persistance de bactéries dans l'espace entre la gencive et la couronne implantoportée. Ces bactéries créent une inflammation qui à son tour induit la perte osseuse autour de l'implant. L'hygiène orale est donc un facteur à maîtriser lorsque l'on a un implant dentaire.

 

D'autres paramètres influent sur la réponse inflammatoire et doivent être pris en considération dès lors qu'on prévoit de se faire poser un implant dentaire. Il s'agit, par exemple, du tabagisme et des antécédents de parodontite.

 

La péri-implantite est sans doute également influencée par des facteurs locaux, le type d'implant utilisé, la connexion entre la couronne et l'implant, la qualité de la gencive autour de l'implant... Néanmoins, ces facteurs semblent moins forts que les facteurs plus généraux évoqués préalablement.


Références bibliographiques

  • Derks J, Schaller D, Håkansson J, Wennström JL, Tomasi C, Berglundh T. Peri-implantitis - onset and pattern of progression. J Clin Periodontol. 2016 Apr;43(4):383-8.
  • Klinge B, Meyle J; Working Group 2. Peri-implant tissue destruction. The Third EAO Consensus Conference 2012. Clin Oral Implants Res. 2012 Oct;23 Suppl 6:108-10.
  • Mombelli A, Müller N, Cionca N. The epidemiology of peri-implantitis. Clin Oral Implants Res. 2012 Oct;23 Suppl 6:67-76.
  • Papathanasiou E, Finkelman M, Hanley J, Parashis AO. Prevalence, Etiology and Treatment of Peri-Implant Mucositis and Peri-Implantitis: A Survey of Periodontists in the United States. J Periodontol. 2016 May;87(5):493-501.

Dernière mise à jour de cette page : le 21 août 2016